Études de droit à l'étranger pour un Algérien

Que vous rêviez d’aller à la faculté de droit et de devenir avocat ou que vous ayez simplement un intérêt général pour le domaine du droit, faire des études de droit à l’étranger offre une opportunité inestimable de découvrir de première main le système juridique d’un autre pays.

Elles peuvent également donner une nouvelle perspective sur les lois de votre pays d’origine, l’Algérie, et constituer un complément précieux aux diplômes en sciences politiques, en relations internationales et en histoire.

Pour toute personne intéressée par des sujets tels que les droits de l’homme, la diplomatie, la justice sociale, la justice pénale, la protection de l’environnement, les politiques publiques, les soins de santé et, bien sûr, le droit international, un été, un semestre ou une année passés à l’étranger peuvent être très bénéfiques.

Vous voulez avoir plus d’informations sur les études de droit à l’étranger pour un Algérien ?

Continuez la lecture.

Avant toute chose, revoyons les bases.

Qu’est-ce que le droit ?

Cela peut sembler évident, mais qu’est-ce que le droit ? Le droit, ou les études juridiques, entrent en contact avec presque tous les domaines de la vie humaine, touchant à des questions relatives aux affaires, à l’économie, à la politique, à l’environnement, aux droits de l’homme, aux relations internationales et au commerce. Il est révélateur que les premiers diplômes universitaires développés aient tous été liés au droit. En tant qu’étudiant en droit, vous pouvez vous attendre à apprendre comment aborder certains des conflits et des questions les plus problématiques – voire insolubles – de la société et de la morale modernes. En offrant un cadre permettant d’examiner et de comprendre des sociétés et des cultures différentes, les diplômes de droit sont un moyen utile de se préparer non seulement à des carrières juridiques spécifiques, mais aussi à un large éventail de rôles professionnels.

Types de diplômes de droit

Il existe de nombreux types de diplômes de droit, qui varient en fonction de l’endroit où vous étudiez. Dans la plupart des pays, les diplômes de droit prennent la forme d’un LLB (Bachelor of Laws) qui vous permet de passer les examens de qualification du barreau national ou de la Law Society, afin de devenir un avocat en exercice. Dans certains pays, on trouve à la place un BA in Law (BL) ou un BSc in Law. Souvent, ces noms alternatifs sont utilisés de manière interchangeable. Cependant, certaines universités font la distinction entre les programmes LLB et BA Law, le premier se concentrant exclusivement sur le droit et le second permettant aux étudiants de suivre des modules de cours dans d’autres matières, avec un accent sur les sciences humaines.

Les États-Unis et le Japon proposent un Juris Doctor (JD), qui est également proposé au Canada, en Australie et à Hong Kong. Dans ces pays, les études juridiques sont axées sur le troisième cycle (après l’obtention d’une licence dans une autre discipline) et les étudiants obtiennent leur JD pour pouvoir exercer. Il faut généralement trois ans pour obtenir le JD. Il est également possible d’obtenir un Master of Laws (LLM) d’un an dans un domaine de spécialisation (tel que le droit fiscal) après avoir obtenu un JD. Les avocats étrangers peuvent également étudier pour obtenir un LLM afin de pouvoir exercer dans les pays qui exigent un JD. Pour pouvoir obtenir un diplôme de troisième cycle en droit, les étudiants de premier cycle aux États-Unis doivent passer et réussir le Law School Admission Test (LSAT).

Si la plupart des programmes de LLM et de JD visent principalement à préparer les étudiants à des carrières juridiques, il est également possible de suivre des diplômes de droit de deuxième cycle davantage axés sur la recherche universitaire. On parle alors de doctorat en sciences juridiques (JSD).

Ce que l’on peut attendre des diplômes de droit

Comme la plupart des diplômes universitaires, les programmes de droit commencent par des cours de base obligatoires et offrent ensuite davantage de possibilités de choisir des sujets de droit adaptés à un parcours professionnel particulier. L’enseignement se fait par le biais d’une combinaison de cours magistraux, de séminaires, de travaux de groupe, de présentations, de débats en classe et de séances de « mooting » – une formation pratique au droit dans un tribunal pour aider les étudiants à maîtriser des compétences juridiques importantes telles que la recherche et l’analyse, la prise de parole en public et la formation d’arguments.

Certains établissements permettent aux étudiants en droit de passer une année d’études à l’étranger, en particulier s’ils combinent le droit avec une langue étrangère. Certains peuvent également offrir aux étudiants la possibilité de travailler pro bono (volontairement) avec des clients réels, afin d’acquérir une expérience inestimable et d’acquérir des compétences juridiques. 

Comment postuler pour un programme d’études de droit à l’étranger 

Le processus de candidature est spécifique à chaque pays et le candidat peut donc se référer au pays et à l’institut dans lequel il demande à être admis.

Candidature aux universités de droit au Royaume-Uni 

Les candidatures peuvent être soumises par l’intermédiaire des portails de candidats individuels de l’université spécifique. La demande doit être remplie en anglais uniquement.

Le candidat peut soumettre des références à travers le portail et voir également si elles ont été reçues.

Soumettez tous les documents justificatifs.

Si le candidat recherche un financement, il peut également le demander via le portail des candidats.

Les frais de candidature s’élèvent à environ (GBP sterling) 65 £ par candidature.

Si le candidat souhaite s’inscrire à plus d’un programme, il devra soumettre des formulaires de candidature séparés ainsi que les documents justificatifs pour chaque cours.

Candidature aux universités de droit aux États-Unis 

La plupart des universités ont leurs propres formulaires en ligne, notamment la Harvard Law School, Harvard.

UCLA (droit) accepte les candidatures par le biais du LL.M. Credential Assembly Service (CAS) du Law School Admission Council (LSAC) pour son programme LLM.

Au moment de la demande, le candidat devra soumettre toutes les pièces justificatives pertinentes avec sa demande.

close

Ne manquez pas ces astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.